DEVELOPPEMENT - REFERENCEMENT

 

Pour suivre les tendances, nous pouvons installer des solutions pour sites web dynamiques de type CMS, e-commerce, ou groupwares et améliorez votre productivité ainsi que vos services, dans le respect de vos utilisateurs et de vos clients. C'est la raison pour laquelle nous travaillons sur différentes plates-formes Open source ou propriétaires.

Le Responsive Web Design indique l'ensemble de techniques et principes permettant d'adapter un design web à différentes tailles d'écran : de l'écran de bureau géant, formats de TV au smartphone, en passant par les tablettes, les netbooks et autres... Il se fonde sur un 3 techniques : CSS Media Queries, gabarits fluides et contenus fluides. Ceci afin d'offrir aux visiteurs la meilleure expérience possible quel que soit le support de consultation, quitte à réorganiser l'affichage et la disposition des éléments comme par exemple passer de 4 colonnes sur grand écran à une seule colonne sur mobile.

La mise en page n’est qu'un départ. Il faudra déterminer comment préserver l’accessibilitée des interfaces les plus complexes et comment transmettre nos ressources de manière optimale. Les sites Responsive Web Design doivent être conçus pour faire face à la réalité de la variabilité inhérente aux affichages actuels. Heureusement, être responsive du point de vue de la mise en page, de l’interactivité ou de l’accessibilité, n'empêche pas d’être également responsive du point de vue des performances.

Nous implémentons des solutions Open Source de gestion de contenus (CMS), e-Learning (LMS) et e-commerce sur Apache ou IIS et de Groupware. Nous utilisons les IDE (environnements intégrés de développement) tels que Dreamweaver, Eclipse et Azure.

Prise en charge du HTML, PHP, JavaScript-Spry, AJAX (Asynchronous JavaScript And XML).

La conception sur le Web évolue. Il est important de rester pertinent, voir même d'avoir de l'avance sur les tendances. Un site Web élégant est peut-être le moyen le plus rentable et le plus efficace de commercialiser votre entreprise. Par conséquent, vous devez commencer par préparer très en aval votre site, soit sur papier ou à l'aide d'un logiciel spécifique. Pensez à vous former (Video2brain par exemple) même si vos compétences sont suffisantes pour créer un site avec un "design élégant" et de préférence unique. Vous attirerez beaucoup plus de visiteurs si votre design ne se retrouve pas un peu partout sur la toile.

 

Quelques moyens de créer un site Web unique et attrayant

Créez un design simple unique et invitant. La page d'accueil d'un site Web regroupe habituellement une grande partie de l'information. C'est sur cette page que les visiteurs s'arrêtent par se faire un idée du contenu et de ce que vous proposez. Cela dit, Il doit répondre à  des questions importantes telles que, l'activité, ainsi que les services proposés. Profitez des titres et d'un contenu de préférence concis car ils attirent le regard et l'attention. C'est à  partir de ces titres et menus que les utilisateurs peuvent avoir une idée précise de ce que vous proposez. Pour résumer anticipez l'attrait de votre site en fournissant des informations, sans que les visiteurs soient obligés de lire toute la page. De plus, utilisez beaucoup d'espace blanc. Selon les études l'espace blanc est très important pour la compréhension e la lecture ainsi que pour créer un contraste avec d'autres éléments sur la page. Les experts constatent que si vous réduisez l'espace blanc des marges de la page, la compréhension de la lecture en "prend un coup". En définitif, vous pouvez améliorer l'utilisation de votre site Web en rendant les boutons attractifs donc utiles. Ne pensez pas que cela soit une tâche ardue ! En choississant un éditeur de site, vous bénéficierez d'un site formaté, simple à changer avec des CSS déjà implémentées. Sachez cependant que vous ne perdrez jamais trop de temps à bien concevoir l'aspect et les fonctionnalités de votre site.

 

Vous pouvez également utiliser les conseils suivants

Interaction

Un site qui comprend une interaction avec le visiteur est un site plus "captivant". En d'autres termes, le temps de visite sera plus long et profitable aux deux parties. Une interaction simple pourrait inclure la demande au visiteur de voter sur un sujet, des formulaire bien conçus, l'intégration de lien vers un plan pour vous localiser, l'implémentation d'un forum avec des sujets en rapport avec  votre coeur d'activité. Les vidéos "interactives" courtes sont un moyen intéressant de faire ressortir un site Web.

Un changement peut être visible dans les arrière-plans. Choisissez si vous le désirez différents arrières-plans (bien que cela ne soit pas systématique) décoratifs et de préférence avec des illustrations, mais pas trop chargées quand même. L'animation est un moyen d'ajouter une touche créative à  votre nouveau site.

RWDesign Lire sur le Responsive Web Design

Considérez les périphériques avec lesquels les visiteurs sont amenés à visiter votre site

Ordinateurs portables tablettes et téléphones mobiles devraint pouvoir accéder à  votre site. Par conséquent ne pas concevoir vos pages pour les grandes tailles de moniteur qui utilisent des fonctionnalités complexes telles que la navigation flash ou l'animation. Rappelez-vous le flash n'est pas pris en charge sur les périphériques Apple. Essayez de garder le design simple et propre afin que votre site soit optimisé pour tout types d'appareils

Accessibilité

Rappelez-vous que toutes sortes de personnes y compris celles qui souffrent de certains handicaps comme la cécité des couleurs voudront visiter votre site. Par conséquent concevez votre site Web afin que ces personnes puissent également connaître les services et les produits que vous proposez. Aussi considérez l'expérience de ces personnes avec des connexions Internet plus lentes. Les gens sont généralement impatients lorsqu'ils naviguent sur des sites Web. Un temps de chargement lent peut irriter tant les gens qu'ils ne veulent jamais acheter vos services ou produits ou souhaiter en savoir plus sur l'entreprise. Vérifiez régulièrement les performances du site en vérifiant la vitesse du site les temps de chargement ainsi que la continuité et le formatage avec des textes et des images.

Mise en page adaptative et media-queries

JQuery Succintement

 

Le framework mobile : jQuery Mobile

La première question que l'on pourrait se poser est : "à quoi bon mettre en place une version mobile de mon site ?". En effet, cela semble peu intéressant, quand on pense que les téléphones portables et autres plate-formes du genre n'ont pas pour utilité première de naviguer sur Internet. Grossière erreur !

La navigation sur mobiles est de plus en plus courante, à l'heure où les smartphones se développent et deviennent de plus en plus puissants. Actuellement, plus de 20 millions de français consultent le web depuis leurs téléphones portables. 1,472 milliard de terminaux livrés dans le monde. Il est donc primordial d'avoir des sites adaptés, pour prévenir la navigation mobile et surtout la rendre attrayante pour le visiteur, surtout quand on considère que 40% des internautes se dirigent vers un site concurrent après une mauvaise expérience sur smartphone. Cest ici qu'intervient jQuery Mobile.

Plateformes supportées par le framework JQuery

Le marché des smartphones est immense, on estime d'ailleurs le chiffre d'affaire total à plusieurs milliards de dollars. En conséquence, on trouve énormément de différentes sortes de téléphones, et chacun possède ses spécificités. Exemple : le célèbre iPhone possède son système d'exploitation attitré iOS, ainsi que son navigateur Les téléphones de Google tournent sur Android. Nous devons donc régler un soucis de compatibilitée, et nous assurer que notre site s'affiche correctement sur tous les navigateurs mobiles du marché.

Les principaux navigateurs mobiles sont les suivants : Opéra Mini, Safari, Firefox, Chrome, le navigateur d'Android.

Nous n'allons pas utiliser jQuery pour rien : le framework mobile intègre une compatibilité ahurissante des différentes plate-formes actuellement en vente.

•Apple iOS
•Android
•Windows Phone
•Blackberry
•...

Vous pouvez retrouver la liste complète des systèmes d'exploitation et des plate-forme supportées par jQuery Mobile sur cette page. Vous verrez d'ailleurs que trois groupes existent : Le premier définit les plate-formes parfaitement bien supportées ; le second, celles qui ne prennent pas en charge la navigation AJAX ; et le troisième, celles qui ne peuvent pas être dynamisées correctement. La liste est vraiment très courte pour le 3ème groupe. Cela montre bien qu'en utilisant ce framework, vous pourrez presque tout couvrir !

Le pouvoir de la preuve sociale...

Il est important que les éventuels acheteurs viennent vous faire confiance. Et peut-être la meilleure façon de le faire est d'utiliser des critiques et des témoignages de clients. Placez les témoignages à  côté du bouton "Acheter maintenant"; pour intégrer les éléments de persuasion. Les clients potentiels sont prudents surtout s'ils n'ont jamais traité avec vous auparavant. Par conséquent vous devriez faire tout leur possible pour gagner leur confiance. Permettre autant d'avis et de témoignages que possible. Avec ces conseils vous pouvez créer un site Web de haute qualité qui peut vous aider à  améliorer le taux de conversion de votre site.

 

Différences entre site statique et dynamique

Static vs dynamic

A gauche en gris l'exemple type du site statique et à droite en beige un exemple de site dynamique avec une base de données (SQL, MySQL, Oracle...) permettant la gestion du contenu des pages comme c'est le cas pour les CMS, Forums, Wiki, ou bien d'autres applications telles que les Worflow, groupware ou plate-formes collaborative, intranet, etc.

Web services SOAP Explication rapide de Web-Services avec SOAP et exemple en PHP

 

Tour d'horizon d'Azure, par service

 

Pas de gain SEO

Passer au HTTPS ne va pas propulser automatiquement les pages d'un site en tête des résultats remontés par Google. Le moteur a certes annoncé une petite prime, mais ce bonus a clairement été présenté comme mimine. De plus, un mois après l'annonce de Google, une étude n'avait relevé aucun changement SEO sur les pages passées en SSL, sur des centaines de milliers de requêtes observées et analysées en détails. Même si cette étude mériterait d'être actualisée, il serait de toute manière pour le moins inattendu que Google accorde subitement un poids SEO majeur aux certificats SSL. D'autres raisons peuvent motiver le passage au HTTPS, et bien mieux justifier le ROI d'une migration. "Lorsque je l'ai déployé, les beta testeurs de mon service d'hébergement ont applaudi. Le SSL sécurise un site, et je pense que cela peut mettre en confiance les clients comme les prospects", explique Fabrice Ducarme, webmaster expérimenté et formateur WordPress, qui l'a déployé pour son site WPServeur.net - qui proposera en janvier prochain des services d'hébergement de sites WordPress. Selon lui, si cette approbation des clients constitue déjà un retour sur investissement à considérer, "le gain SEO du passage en HTTPS reste à prouver".

 

Le référencement SEO

Lire l'article complet sur le référencement naturel ou SEO (Search Engine Optimization)

Guide pratique du référencement naturel SOE

Reussir son rékérencement Web

 

Pas de chute de webperf

Le SSL ne plombe pas nécessairement la performance web et la rapidité des pages d'un site...D'après certaines légendes, le passage au HTTPS conduirait inévitablement à un ralentissement conséquent du site web, avec une inévitable chute de sa "webperf". C'est possible, mais ce n'est pas toujours vrai. "Je ne l'ai pas constaté", témoigne par exemple Fabrice Ducarme, qui affirme ne pas avoir vu baisser ses statistiques sur l'outil de mesure spécialisé de Pingdom.

Pas de réapparition des mots clés "not provided" dans Google Analytics

Une autre légende fait croire que migrer vers le SSL va permettre de récupérer les mots clés devenus "not provided" dans Google Analytics. C'est faux, même si c'est vrai que cela aurait normalement dû être le cas. En effet, le fameux referer, qui permet aux outils de web analytics d'indiquer la source d'une visite ne peut être connu quand le visiteur passe d'une page HTTPS à un page HTTP. Mais... pas s'il passe d'une page HTTPS à une autre page HTTPS ! Dans ce dernier cas de figure, le referer est bien transmis, et peut apparaître dans les outils de web analytics. C'est le cas lorsqu'une page de recherche en HTTPS de Bing envoie un internaute sur une page également HTTPS. De quoi motiver la migration vers SSL des sites présents aux Etats-Unis, où Bing a une part de marché plus conséquente qu'ici.

 

Il existe plusieurs types de certificats SSL

Mais, hélas pour les sites visant seulement la France, qui ne doivent composer qu'avec Google, le moteur de ce dernier a opté pour un fonctionnement différent et original. Il fait passer les visiteurs par une page intermédiaire, ce qui permet aux sites qui ont payé leur référencement via AdWords d'avoir toutes les statistiques, mais pas ceux naturellement référencés. Ces derniers n'auront que les mots clés "not provided". Seule petite consolation, Google leur indique tout de même si le trafic vient de son moteur, ce qu'il aurait pu ne pas faire, car normalement, ce trafic aurait dû normalement apparaître comme direct (c'est d'ailleurs le cas avec le trafic issu des recherches chiffrées dans Safari sur iOS par exemple). Sur ce sujet, tout est bien expliqué en détail, mais en anglais, dans un billet posté sur le blog de Yoast.

 

Pas d'installation et de certificat nécessairement hors de prix

Dernier mythe qui mérite d'être cassé, ou du moins relativiser : les prix des certificats SSL, et de leur installation, qui reviendraient toujours trop chers. Ce n'est pas forcément exact. Ce qui est vrai, c'est qu'il y a de nombreuses offres, avec des prix très variés... et pas toujours justifiés ou intéressants.

 

yoast

Le site de Yoast a opté pour un certificat de type "validation étendue", qui apparaît en vert dans la barre d'adresse... © Capture Yoast.com.

Il faut cependant avoir en tête les différences entre les offres. Il y a notamment plusieurs niveaux de sécurisation. Certains certificats peuvent être délivrés en un quart d'heure pour un site, d'autres nécessitent plusieurs jours, plusieurs documents et plusieurs examens. Les certificats SSL à Validation Etendue ("Extended Validation") sont les plus chers. Les sites qui les utilisent sont reconnaissables car la barre d'adresse des navigateurs affiche un vert différent, bien repérable, lorsqu'on les visite (voir l'exemple en capture ci-dessus avec Chrome). Ces certificats à Validation Etendue peuvent coûter plusieurs centaines de dollars par an, et évidemment, ce n'est pas un investissement rentable pour tous les sites.

Si les prix montent haut, ils peuvent aussi descendre assez bas. Pour son service d'hébergement, Fabrice Ducarme, qui est également connu pour son site Wpformation.com, a déboursé 9 dollars. Une somme qui lui permet de bénéficier d'un certificat pendant un an. Sans offrir une inutile sécurisation maximale, ce certificat Comodo répond au besoin, et offre un ROI intéressant. "Et encore, son prix a augmenté suite à l'annonce de Google d'accorder un bonus SEO. Ils ont été malins", remarque l'auteur du site Wpformation.com. C'est tout ce que cela lui a coûté : il a réalisé tout le déploiement tout seul, sur une installation WordPress/Apache, sur un serveur dédié donc (il détaille d'ailleurs sur son site toutes les manipulations techniques à réaliser, de manière très claire et très complète pour cette configuration assez classique).

Des failles de sécurité ont récemment affecté SSL. Ce prix n'est pas accessible à tout le monde. Par exemple, les sites hébergés sur un serveur mutualisé chez OVH doivent payer 50 euros HT par an pour utiliser le seul certificat SSL proposé (et installé) par OVH. Ils peuvent aussi changer d'hébergement et opter pour un serveur dédié, plus souple, plus performant, mais un peu plus cher. Evidemment, il existe encore beaucoup d'autres offres, à chercher et comparer du côté des regitrars ou des hébergeurs notamment.

Pas la fin des problèmes de sécurité Utiliser SSL va mieux protéger les communications entre un site et l'internaute, mais ne met nullement à l'abri de toutes les menaces de sécurité. Plusieurs failles concernant ce protocole SSL ont pu être exploitées ces dernières années, qu'il s'agisse d'exploits de chercheurs ou encore de pirates volant les certificats.

D'ailleurs, ironie du sort, les trois plus grosses failles de cette année 2014 auront toutes concerné ce protocole SSL, censé sécuriser les échanges. Il y a d'abord eu la faille à peine croyable "Goto fail" puis l'inquiétante "Heartbleed" et enfin récemment, la non moins redoutable "Poodle". Pour être sûr qu'un site avec SSL n'est pas exposé, la société spécialisée Qualys a mis en ligne un test gratuit assez efficace. Incontournable pour les sites ayant mis en place SSL, récemment... ou pas.

 

CONSOLIDER LES SERVEURS AVEC LA VIRTUALISATION

Les services web sont particulièrement adaptés à la consolidation en machines virtuelles. Les services tels que les bases de données web, les sites statiques, les sites dynamiques, y compris ceux qui utilisent Java, .NET, PHP, Python et d’autres langages dynamiques, sont migrés simplement vers une infrastructure virtuelle.

Les points suivants sont les cinq raisons principales de consolider des services web:
- Le temps de restauration moyen est trop long.
- L’infrastructure souffre d’un matériel vieillissant.
- Les capacités de l’infrastructure ne suffisent plus.
- Les systèmes sont sous-utilisés.
- La virtualisation permet des économies.

Exemple de Scénario d'équilibrage de charges avec 3 serveurs web virtuels avec un serveur de stockage partagé. Sur ce shéma on peut penser que les serveurs tournent avec des Dual ou Quad core. Cela sous entend la possibilité d'ajouter 1 OS virtuel par chaque coeur du processeur.

Pour la lisibilité du shéma il est indiqué 1 serveur "web virtuel" pour 1 rack. Du fait de l'utilisation massive des multi-coeur sur les rack ou les lames des baies de stockage le shéma pourrait être simplifié en indiquant les 3 serveurs web sur un seul rack, doté d'un multi-coeur avec 1 serveur virtuel par "coeur" ou core.

 

INTERPRETEUR DE COMMANDES POWERSHELL

Petit résumé des interpréteurs de commandes DOS et Powershell

Voir aussi un incontournable PowerShell

Voir les infos sur <PowerShell>

Nous intégrons les outils de gestion, Groupware, worflow pour postes clients avec leurs applicatifs via Microsoft System Center Operation Manager et System Center Configuration mgr.

 

COMMANDES BASIQUES T-SQL

SELECT

Description: Cette commande permet de récupérer des données contenues dans une ou plusieurs tables, vues, ou clichés.
Syntaxe:

SELECT [DISTINCT | ALL]
{ *
| { [schema.]{table}.* | expr [c_alias]
[, { [schema.]{table | view | snapshot}.* | expr [c_alias] } ] ... }
FROM [schema.]{table | view | snapshot} [t_alias]
[, [schema.]{table | view | snapshot} [t_alias] ] ...
[WHERE condition ]
[ [START WITH condition] CONNECT BY condition]
[GROUP BY expr [, expr] ... [HAVING condition] ]
[{UNION | UNION ALL | INTERSECT | MINUS} SELECT command ]
[ORDER BY {expr|position} [ASC | DESC] [, {expr | position} [ASC | DESC]] ...]
[FOR UPDATE [OF [[schema.]{table | view}.]column
[, [[schema.]{table | view}.]column] ...] [NOWAIT] ]

DISTINCT
Renvoie toutes les lignes sélectionnées en enlevant les doublons.

ALL
Renvoie toutes les lignes sélectionnées sans enlever les doublons. C'est la valeur par défaut.

*
Renvoie toutes les colonnes de toutes les tables précisées dans le FROM.

table.*
Sélectionne toutes les colonnes de la table précisée.

expr
Sélectionne une expression habituellement calculée sur les valeurs des colonnes appartenant à l'une des tables de la clause FROM.
c_alias
La chaîne de caractères qui sert d'en-tête à la colonne (par défaut expr)
schema
Est le nom du schéma contenant les tables. Le schéma par défaut est celui de l'utilisateur qui exécute la requête.
table
Est le nom de la table contenant les données sélectionnées.
t_alias
Synonyme pour la table dont le nom précède, à utiliser dans le reste de la requête.
WHERE
Restreint les lignes sélectionnées à celles pour lesquelles la condition est vraie. Si cette clause est omise, toutes les lignes des tables précisés derrière le FROM sont renvoyées.
START WITH, CONNECT BY
renvoie les lignes en parcourant une arborescence.
GROUP BY
Groupe les lignes sélectionnées en se basant sur la valeur de expr pour chaque ligne et renvoie une seule ligne par groupe.
HAVING
Restreint les groupes de lignes renvoyés à ceux pour lesquels la condition spécifiée est vraie. Sans cette clause, tous les groupes sont renvoyés.
UNION, UNION ALL, INTERSECT, MINUS
Combine les lignes retournées par deux SELECT en utilisant une opération ensembliste.
ORDER BY
Ordonne les lignes sélectionnées :

expr
En utilisant la valeur de expr. Cette expression est basée sur des colonnes précisées derrière le SELECT ou sur des colonnes appartenant à des tables, vues ou clichés présents derrière le FROM.
position
Donne le numéro de la colonne dans l'ordre du SELECT.
ASC, DESC
Mode ascendant ou descendant. La valeur par défaut ASC.

FOR UPDATE
"locke" les lignes sélectionnées.
NO WAIT
Retourne le controle à l'utilisateur si la commande SELECT essaye de bloquer une table utilisée par un autre utilisateur.

INSERT

Déscription
Cette commande permet d'ajouter des lignes à une table ou à une vue basée sur une table.
Syntaxe

INSERT INTO [schema.]table | view
[ (column [, column] ...) ]
VALUES (expr [, expr] ...) | subquery

Dans lequel :
schema
Est le nom du schéma contenant la table. Le schéma par défaut est celui de l'utilisateur qui exécute la requête.
table
Est le nom de la table dans laquelle les lignes seront insérés. Si c'est un nom de vue qui est précisé, les données seront insérés dans la table basée sur la vue.
column
VALUES
subquery

UPDATE

Déscription: Cette commande permet de modifier des données contenues dans une table ou dans une vue.
Syntaxe

UPDATE [schema.]table | view [alias]
SET (column [, column] ...) = (subquery)
| column = expr | (subquery)
[, (column [, column] ...) = (subquery)
| column = expr | (subquery) ] ...
[WHERE condition]

schema
Est le nom du schéma contenant la table à modifier. Le schéma par défaut est celui de l'utilisateur qui exécute la requête.
table, view
Est le nom de la table à mettre à jour. Si c'est un nom de vue, la table mise à jour est celle sur laquelle la vue est définie.
alias
Est un alias assigné à la table. les alias sont généralement utilisés dans des UPDATE contenant des requêtes.
column
Est le nom de la colonne qui sera modifiée.
expr
Est la nouvelle valeur de la colonne.
subquery
Est un SELECT qui renvoie les nouvelles valeurs affectées aux colonnes correspondantes.
WHERE
Restreint les lignes modifiées à celles pour lesquelles la condition est vraie. Si on omet cette clause toutes les lignes sont modifiées.

DELETE

Déscription
Cette commande permet de supprimer des données contenues dans une table ou dans une vue.
Syntaxe

DELETE [FROM] [schema.]table | view [alias]
[WHERE condition]

Schema
Est le nom du schéma contenant la table ou la vue à détruire. Le schéma par défaut est celui de l'utilisateur qui exécute la requête.
table, view
Est le nom de la table ou de la vue contenant les lignes qui seront détruites. Si c'est un nom de vue, les lignes détruites appartiennent à la table sur laquelle la vue est basée.
alias
Est un alias assigné à la table. les alias sont généralement utilisés dans des DELETE contenant des requêtes.
WHERE
Détruit seulement les lignes satisfaisant la condition. Cette condition peut référencer la table et peut contenir des sous-requêtes. Si cette clause est omise détruit toutes les lignes.

Informations supplémentaires:
Guide d'utilisation de SQLPlus
et particulièrement
Programmation Oracle PL-SQL

 

Collaboration Serveurs d'applications basées sur des solutions libres

Collaboration Solutions propriétaires

 

COLLABORATION

CollaborationGROUPWARE ou Groupes de travail collaboratif

Solutions propriétaires et libres

Modèle d'infrastructure de logiciel libre en éducation

 

CMS - BLOG - LMS - E-COMMERCE ET E-LEARNING

CollaborationCMS

CollaborationMoteur de Blog

 

CollaborationE-Commerce

CollaborationLMS (Learning Management Systems)

CollaborationServeurs pour PME

[ Microsoft Small Business Serveur (SBS) ]

 

:. Assistance informatique en ligne et dépannage à domicile du lun au sam de 9 à 19h .: Tél : 09.75.85.85.04
Une expertise technique à votre service pour résoudre vos problèmes informatiques; client, serveur, réseaux, objets connectés, Internet...
 

Major GeeksMajor Geeks
téléchargements
IOS, Android, Windows...

 

Accès à la version mobiles du site

Version mobiles

 


Accédez aux Vidéos

 

Téléchargez
Téléchargements
de
logiciels gratuits


&
Informations Techniques

 

Contact :
Téléphone 09.75.85.85.04
E-mail platoon3@gmail.com

Windows

Apple

Linux

ITtoolbox

techrepublic

La quadrature du net

 

2011-2019@1fop+ [C.Platon] facebook