SERVICES AUX SOCIETES

 

Nos services couvrent les domaines tels que la sécurité, la mise en oeuvre d'architectures Active Directory, serveurs d'applications Citrix et les formules de virtualisation de clients XenAPP et de serveurs XenServer.

 

Gestion d'infrastructures Gestion d'infrastructures, virtualisation de serveurs et d'interfaces de travail

Serveurs d'applications Serveurs d'applications, Terminal serveur, Citrix et l'interface de bureau virtuel.

architectures LDAP Active Directory Gestion et mise en oeuvre d'architectures LDAP Active Directory.

Sécurité Sécurité et routage. (Pare-feux et routeurs Cisco)

Sauvegardes Sauvegarde, stockage et Plan de Retour d'Activité.

Maintenance Maintenance de sites simples ou dynamiques. Implémentation de SharePoint sur IIS, avec SQL server (WSS v3, Microsft server 2003-12 et MOSS 2007-13).

 

La nécessité d'accéder aux ressources de l'entreprise est devenue centrale et des solutions pratiques sont accessibles pour l'accès aux ressources et aux services. Ces solutions facilitent l'accès aux environnements de travail ainsi qu'au socle applicatif grâce à de nombreuses technologies d'authentification, à la virtualisation des postes et à l'assitance à distance. Cela en fonction de votre usage et de vos possibilités.

 

EVOLUTION DES TECHNOLOGIES

Lorsqu'on cherche à s'investir dans la réduction des coûts et l'optimisation du retour sur investissement plusieurs solutions sont possible. Des investissements judicieux répercutent dans une moindre mesure les coûts des matériaux de l'infrastructure. A terme le retour sur investissement et les économies effectuées, peuvent changer significativement tant dans les domaines de l'infrastructure que du réseau et de la production. Il convient alors d'étudier avec soin les solutions disponibles chez les éditeurs.

Économies avec la virtualisation

En plus d’être une solution économique, la virtualisation fournit des économies d’échelle. Vous pouvez aisément convertir deux serveurs ou plus, en configuration de haute disponibilité, en des serveurs virtuels. Vous pouvez aussi ajouter des systèmes virtuels à cette solution de haute disponibilité en maintenant vos serveurs physiques. L’ajout de capacité haute disponibilité ne s’accompagne pas nécessairement de dépenses matériel supplémentaires.

Aspects pratiques de la virtualisation

Lorsqu'on parle de virtualisation, vous vous demandez peut-être pourquoi vous auriez besoin de virtualiser et quel serveur choisir. C’est une question légitime et la réponse est simple. Tout d’abord, c’est une technologie qui permet d’économiser de l’argent. En utilisant des ressources informatiques virtualisées, vous économiserez des sommes en matériel, énergie, refroidissement... En dehors de l’enthousiasme et de l'aspect de la virtualisation, il existe également des aspects pratiques. Ces aspects sont résumés dans la liste suivante :

■ minimiser les coûts matériels ;
■ fournir une restauration en cas d’accident ;
■ agréger les charges d’inactivité ;
■ équilibrer les charges ;
■ tester des logiciels ;
■ centraliser la gestion des serveurs ;
■ économiser l’énergie ;
■ déployer des serveurs plus rapidement.

Minimiser les coûts matériels

Il est facile de voir que la virtualisation réduit le fardeau de nouveaux achats de matériels pour tout nouveau système. La question est alors de savoir de quel ordre sont les économies en question. Le serveur est un système typique utilisé comme serveur de fichiers et d’impression, de courrier électronique, ou encore un serveur web : processeur double-cœur, 2-4 Go de RAM, 180 Go de disque, système montable en rack. Ce système standard à cependantr un prix. Si vous avez besoin de matériel RAID et de disques, vous pouvez compter un supplément budgétaire. Pour finir, ce système "de base" coûte aux environs de 1600€.

Un serveur d’entreprise bien dimensioné est une machine intégrable en rack, à deux processeurs quadruple-cœur, avec 32 Go de RAM et trois disques de 400 Go montés en RAID 5. Le coût est d'environ 12.000€. Ceci ne prend pas en compte les interfaces réseau, mais la plupart des systèmes standard embarquent deux interfaces réseau. Typiquement, l’une est configurée pour le réseau local et l’autre pour les sauvegardes. Ou encore l'une pour l'accès local au réseau, l'autre pour la sécurité et l'accès via un pare-feu par exemple. Le serveur d’entreprise devrait être configuré avec sa propre connexion au réseau local, une connexion pour les sauvegardes et au moins quatre autres pour les machines virtuelles. Un système muni de quatre interfaces réseau supplémentaires ajouteraient environ 300 euros de plus au total. Le coût supplémentaire est assez insignifiant par rapport au prix total et revient environ à une petite centaine d’euros par interface. La virtualisation est rentable sur plusieurs tableaux, et non uniquement sur le plan financier. La consommation électrique est peut-être l'économie la plus marquante, suivie de près par les connexions réseau utilisées, et finalement par les unités de rack. En cas de défaillance ou de panne d'une machine virtuelle, les autres machines virtuelles ne sont pas affectées. Aucune perte de données n'est possible sur les machines virtuelles et les applications peuvent uniquement communiquer sur des connexions réseaux configurées pour accepter ou refuser les communications entre certaines machines. Le retour d'activité en cas de défaillance est facilité par l'utilisation de machine en spare et la facilité de sauvegarde (snapshot). Le snapshot vous permet de capturer l’état de votre VM au moment ou vous le lancez. Ce snapshot comprend (selon vos choix) :

• L’état de tous les disques de la machine virtuelle.
• Le contenu de la mémoire de la machine virtuelle.

Les snapshots sont utiles quand vous devez retourner à plusieurs reprises au même état, mais que vous ne voulez pas créer de multiples machines virtuelles. Avec les snapshots, vous créez des positions de restauration. Vous pouvez ainsi préserver l’état de base d’une VM avant de la faire migrer vers un autre type de fonctionnement. Bien que les snapshots fournissent un «instantané» du disque, utilisables par les solutions de sauvegarde, il n'est pas vraiment conseillé de s'en remettre qu'aux snapshots pour vos propres sauvegardes de machines virtuelles. En effet, si vous avez un grand nombre de snapshots, ceux-ci mobiliseront beaucoup d’espace disqueet cela ne protége pas d'une panne matérielle. Pour l'exemple VMware High Availability (HA) ou Haute disponibilité fournit une méthode accessible et peu coûteuse pour garantir la haute disponibilité d'applications. Dans le cas ou le serveur physique viendrait à lacher, la machine virtuelle affectée est automatiquement redémarré sur une autre grappe de serveurs généralement. dans le cas d'un crash du système d'exploitation VMware HA peut redémarrer la machine sur la même serveur physique. La combination de VMware HA et les autres caractéristiques de VMware vSphere™ assure la fonction de haute disponibilité.

En théorie, même s’il est impossible ici de détailler la granularité d’une machine virtuelle en ce qui concerne la détermination des coûts, il est possible d'établir une estimation "grossière". Considérons toujours l’exemple actuel et voyons combien de machines virtuelles peuvent être lancées simultanément sur le serveur d’entreprise physique.

De façon réaliste, avec 32 Go de RAM au total dont 2 Go est réservé au système hôte, on peut allouer 30 Go aux machines virtuelles. Chaque machine virtuelle peut avoir de 64 Mo à 4 Go de RAM. Vous avez un large éventail de possibilités. Donc si l'on utilise nos 2 Go par serveur qu'on alloue pour chaque machine virtuelle, vous pourriez théoriquement faire fonctionner pas moins de 15 machines virtuelles; un serveur de messagerie, serveur Web, serveur d'applications, groupware, serveurs de collaboration et autres middleware le tout dans une armoire en rack. Vous pouvez prenre en compte l'économie substentielle que vous allez faire sur l'éléctricité !

Environnement classique

Il convient de prendre en compte le coût global d'un ordinateur tout au long de son cycle de vie. Cela implique l'énergie collective consommée, l'utilisation et la mise au rebut des ordinateurs (sans oublier d'autres facteurs tels que les matériaux utilisés et les déchets produits). Le coût général en ces termes, est étonnant. Pour une présentation des coûts environnementaux et financiers, consultez l'article de Dave Ohara du numéro d'octobre 2007 de Technet Magazine. De plus et plus de responsables de sociétés importantes prennent en considération l'impact financier de leur infrastructure sur l'environnement. Ils commencent par rechercher des produits réduisant la consommation d'énergie. Pour aider les entreprises à répondre à ces initiatives, certains organismes comme le Green Electronics Council met un outil à la disposition des professionnels de l'informatique. L'outil de l'organisation nommé EPEAT (Electronic Product Environmental Assessment Tool ou Outil d'évaluation écologique de produit électronique), évalue les produits électroniques en fonction de 51 critères écologiques différents. 23 de ces critères étant obligatoires et 28 facultatifs. Les critères couvrent l'ensemble du cycle de vie du produit, depuis les matériaux sélectionnés pour la fabrication jusqu'à la consommation d'énergie durant l'utilisation et la gestion de la fin de vie. Les critères standards requis couvrent principalement les déclarations d'impact du produit, comme la déclaration de la proportion du produit fabriqué à partir de plastique recyclé, l'identification des matériaux contenus dans le produit et nécessitant une manipulation spéciale, ainsi que la déclaration de la proportion de l'emballage constituée de matériaux recyclés. Tous les produits enregistrés auprès de l'EPEAT répondent actuellement aux normes ENERGYSTAR 4.0. Par ailleurs, les produits certifiés doivent avoir un service de retour, en vigueur pour le produit et les batteries rechargeables (le cas échéant). La disponibilité d'une garantie ou d'un accord de service de trois ans est un autre critère exigé intéressant qui devrait aider en théorie, à prolonger la vie d'un périphérique, en réduisant ainsi l'impact global d'un taux de roulement élevé. Certaines des normes facultatives ont trait à l'élimination de certains métaux lourds (tel que le cadmium), la conception modulaire, la certification par un tiers des pratiques et stratégies environnementales de l'entreprise et les divers niveaux de pourcentage de possibilité de recyclage. Il existe actuellement quatre catégories de produits disponibles : bureau, systèmes intégrés, moniteurs et portables. Les catégories de produits continueront à se développer, avec des normes de serveur prévues pour le futur. La plupart des fabricants y participent. Ceci a été facilité par l'Executive Order 13423 de janvier 2007 stipulant qu'aux USA, toute agence fédérale acquérant des produits électroniques pour répondre à ses exigences, doit respecter ces caractéristiques avec un produit inscrit EPEAT. Par conséquent, si vous n'avez pas déjà pris en compte l'impact de vos achats sur l'environnement, vous devriez prendre le temps d'examiner les outils d'évaluation afin de commencer à prévoir les gains financiers et environnementaux pouvant être réalisés lors de vos prochaines acquisitions.

Applications et sécurité SECURISATION D'INFRASTRUCTURES

Pare-feu, antivirus, détection d'intrusion et supervision,
- Passerelle applicative, serveur web, DNS, etc.
- Sécurité des accès à distance (tunneling, VPN, certificats, etc.)

Installation et gestion d'applicationsINSTALLATION DE CMS, GED, LMS ET GROUPWARE SHAREPOINT

- Installation de SharePoint portail server sur Windows 2008-2012 avec SQL server.
- Intégration de composants Webpart pour Sharepoint.
- Implémentation de CMS, GED, LMS avec gestion, sauvegarde et maintenance
- Environnements hébergés ou hybrides.

: 09.75.85.85.04
Adresse mail : platoon3@gmail.com

:. Assistance informatique en ligne et dépannage à domicile du lun au sam de 9 à 19h .: Tél : 09.75.85.85.04
Une expertise technique à votre service pour résoudre vos problèmes informatiques; client, serveur, réseaux, objets connectés, Internet...
 

Major Geeks

Major Geeks
téléchargements
IOS, Android, Windows...

&

Téléchargez
Téléchargements
de
logiciels gratuits

 

Smarphone
Accès Smartphones

ADRESSE 1FOPLUS

procédures
Procédures Techniques

 

Contact :
Téléphone 09.75.85.85.04
E-mail platoon3@gmail.com

Windows

Apple

Linux

 

ITtoolbox

techrep

 

Vidéos à voir
Vidéos

2011-2018@1fop+[ C.Platon] facebook